Quelles astuces pour bien transférer ses cassettes vidéo vers DVD ?

Quelles astuces pour bien transférer ses cassettes vidéo vers DVD ?

Les cassettes vidéo ont bien fait leurs temps mais leurs performances de renom sont aujourd’hui supplantées par celles des nouvelles technologies qui promettent plus d’espace, de meilleures performances, plus de célérité, plus de qualité en termes de son et d’images et également beaucoup plus de sécurité. En effet, stocker vos souvenirs familiaux dans des cassettes vidéo risque un jour ou l’autre de vous coûter chers vu la vulnérabilité de ces supports. Heureusement, il existe de nombreuses solutions pour y remédier. Au cours de ce présent article, vous serez en mesure de connaître quelques astuces qui vous assisteront au mieux durant toutes vos opérations de transfert de cassettes vidéo sur DVD.

Comment transférer des cassettes vidéo vers un DVD

En premier lieu, on a le recours au convertisseur analogique-numérique. Cet accessoire très pratique permet de transférer tout le contenu de vos cassettes VHS sur votre ordinateur. Vous devez seulement raccorder le magnétoscope à votre ordinateur par le biais du câble (le convertisseur analogique-numérique). Utilisez enfin un logiciel qui est généralement fourni avec le convertisseur en question. Ensuite vous pouvez recourir à l’utilisation d’un bon ordinateur, d’un câble jack, d’une bonne carte son, d’un lecteur de cassettes et d’un logiciel de montage. Parmi ces logiciels de montage, vous avez le choix entre Movavi Video Suite, Virtual VRC, Windows Movie Maker, etc. Ou même des sociétés qui font tout le travail de transfert vidéo pour vous comme MesK7 par exemple. Pour le procédé, il reste facile et à la portée de tous. Il suffit seulement de connecter votre appareil de capture VHS. Reliez-y ensuite votre carte de capture de flux analogique ou votre tuner TV sur votre PC. Ensuite, démarrer votre lecteur cassette en même temps que  le logiciel de capture vidéo. De son interface, vous pouvez définir la source de capture audio et vidéo, le nom du fichier qui sera créé, le nom du dossier dans lequel les nouveaux fichiers seront ensuite enregistrés. Lancez après la capture et une fois terminé, vous pouvez enregistrer vos vidéos dans d’autres supports dont le DVD.

cassette

Quels formats de cassettes vidéo peut-on transférer sur DVD

Sinon, il existe plusieurs formats de cassettes vidéo qui peuvent être transférées sur DVD ou sur d’autres supports. En général, tous les formats de cassettes vidéo peuvent être effectivement transférés sur DVD. Il suffit simplement d’avoir les bons utilitaires en vue de faciliter au mieux la procédure.  A titre d’illustration, on peut citer les formats analogiques comme U-matic, VCR, Betamax, VHS, V2000, VHS-C, Betacam, HDVS, Video 8, S-VHS, S-VHS-C, Hi-8 et les formats de bandes magnétiques numériques tels que D1,D2,D3, DCT, Betacam numérique, W-VHS, DV, Digital-S, Travan, Mini-DV, Betacam SX, HDCAM, D5, D-VHS, Digital8, ADR, D6, MicroMV, HDV et HDCAM SR. Vous devez seulement prendre en considération le format de votre cassette vidéo avant de lancer le transfert sur DVD. Normalement, tous ces formats peuvent être convertis. Ainsi, vous pourrez stocker vos données à l’abri des rayures, de la poussière et de l’âge ainsi que des vulnérabilités des cassettes vidéo. Vos souvenirs ainsi que vos vidéos importantes seront ainsi mieux conservés.

Un voyage sur mesure au huitième continent, Madagascar

Un voyage sur mesure au huitième continent, Madagascar

madagascar

Un voyage sur mesure au huitième continent, Madagascar

La découverte de la grande île de Madagascar contribue à un dépaysement total. C’est en quelque sorte un monde à part où l’aventure prend tout son sens. Cette impressionnante terre d’échange continue ainsi de surprendre ses visiteurs. D’un côté, il y a sa culture traditionnelle parmi les plus remarquables d’Afrique. D’un autre, la variété de ses paysages ne fait qu’ajouter du charme à ses trésors naturels. En somme, Madagascar réserve aux touristes tout un lot de surprises pour passer des vacances inoubliables.

Un paradis terrestre pour les férus d’aventure

Isolé du continent africain par le canal du Mozambique, Madagascar est une destination de choix pour les aventuriers. C’est l’endroit par excellence pour sentir la nature de plus près. Cette location présente aussi l’occasion parfaite de s’adonner à des expériences brutes.Celles-ci sont rendues possibles grâce aux innombrables activités « outdoor » à faire sur place.En effet, Madagascar offre aux routards un large choix d’itinéraires permettant de s’évader dans la nature. Ses divers parcs nationaux et réserves garantissent une exploration unique hors des sentiers battus. À cela s’ajoutent ses plages idylliquesoffrant une vue splendide sur l’océan. En somme, l’environnement local regorge plusieurs trésors naturels à explorer en famille ou entre amis. Ici, on peut vraiment vivre ses vacances au gré de ses envies. Pour information, le pays compte environ 12 000 espèces végétales et plus de 10 % de la surface inoccupée de l’île est recouverte de forêts.

Profiter d’un circuit à la carte pour explorer les essentiels

Madagascar permet aux passionnés d’aventures et de découverte de vivre une exploration unique le temps d’un voyage sur mesure. Cette formule offre l’opportunité de mettre le pied sur des sites insoupçonnés comme le parc national d’Isalo. Ce dernier abrite des cascades sous toutes les formes, des grottes ainsi que canyons à perte de vue. Afin de varier les plaisirs, une virée dans la capitale est vivement recommandée. Avant de rejoindre les côtes, Antananarivo constitue un excellent point de départ pour tout type d’aventure à travers la grande île. On peut y trouver un centre d’observatoire d’astronomie, un parc zoologique et botanique, sans oublier le musée d’arts et d’archéologie.Au passage, les touristes ne manqueront pas de visiter le Palais de la Reine. Celui-ci fait revivre aux visiteurs l’histoire de la royauté Merina.

Des petites îles et stations balnéaires qui feront le bonheur des plongeurs

La beauté de l’île de Madagascar ne cesse pas de surprendre les passionnés de voyage. Celle-ci se confirme le temps d’une escapade sur l’île aux parfums connue sous le nom de « Nosy-Be ». Un véritable paradis pour les plongeurs, cette petite perle malgache est une petite île paisible qui possède plusieurs atouts touristiques. Elle est également connue pour sa production d’ylang-ylang, de vanille, de café et de canne à sucre.Du côté d’Ifaty, l’ambiance est purement balnéaire. En effet, cette petite station séduit particulièrement les adeptes de la plongée sous-marine. La richesse de ses fonds marins reste la principale raison qui incite les plongeurs à venir sur place. Cette activité nautique permet de se lancer à des expériences hors du commun.

Les intérêts de sécuriser son iPhone

Les intérêts de sécuriser son iPhone

Nombreux sont les intérêts qu’on pourrait avoir à bien sécuriser son iPhone qui est continuellement exposé aux risques de piratages. En effet, les faits ont récemment démontré que malgré les hauts systèmes de sécurités inculqués aux différentes générations de l’iPhone, une faille de sécurité vient d’être découverte. Les deux hackers se sont librement manifestés durant un concours qui s’est déroulé à Tokyo au début du mois de novembre de cette année. Ils ont réussi à infiltrer le navigateur intégré de l’iPhone et sont parvenus à subtiliser une photo que le propriétaire avait déjà effacée auparavant. La nouvelle a fait tache d’huile dans le monde entier et a semblé avoir choqué les milliers d’adeptes de la grande marque. Ainsi, quelles solutions adopter pour mieux sécuriser son iPhone ? Vous en saurez davantage à ce sujet.

Les risques à courir avec un iPhone non sécurisé

Un iPhone mal sécurisé est en proie constante aux virus, aux malwares et à d’autres actes de piratages qui aboutissent généralement en divers actes de cybercriminalités qui incluent les menaces, les manipulations, les kidnappings, différents vols, subtilisations de fonds, des escroqueries, détournement de données, et même des actes de terrorisme. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est généralement dans leurs iPhone qu’une majorité de leurs utilisateurs stockent une grande majorité de leurs données personnelles : résultats médicales, photos personnelles, vidéos professionnelles, emails importants, contacts personnels et même codes bancaires ou de coffres forts. Ainsi, restez toujours sur vos gardes et soyez vigilants voire très réactifs pour pouvoir contrer les actes de pirateries, les invasions de toutes sortes de virus et de malwares et même le vol ou la perte de votre bijou de technologie car négliger la sécurisation de votre iPhone risque de vous coûter très cher.

sécuriser iphone

Comment bien protéger son iPhone ?

Ainsi, nous vous recommandons ces quelques astuces en vue de mieux cerner les problèmes liées aux failles de sécurité de votre iPhone. En premier lieu, vous devez être vigilants aux attaques de virus. Généralement, si votre iPhone présente des bugs inexpliqués ou encore des redémarrages inhabituels, c’est que le système est infesté. En plus, il se peut qu’il appelle un numéro surtaxé à votre insu ou encore que des publicités apparaissent d’une manière insistante lors d’une installation d’un logiciel spécifique sur l’appareil. Sinon, votre iPhone peut également afficher une application que n’avez même pas installé.  La contraction de ces virus résulterait des navigations mal sécurisées sur internet, via un réseau public ou encore suite à un clic involontaire sur un malware ou un pop-up infestés de publicités. Pour y remédier, vous devez seulement activer un antivirus fiable sur votre appareil. Sinon, vous devez seulement prendre en considération le fait de vous éloigner des réseaux Wi-Fi publics car c’est de là que dérivent les actes de piratages les plus sévères. Si jamais vous devez tout de même les utiliser, vous devez recourir à l’utilisation des services d’un VPN pour masquer votre adresse IP. N’oubliez pas non plus de déconnecter votre Bluetooth à chaque fois que vous ne vous en servez plus.

Voitures électriques tout ce qu’il faut savoir

Voitures électriques tout ce qu’il faut savoir

Les voitures électriques reviennent dans le débat en ce moment où le prix de l’essence augmente et la fiscalisation va encore s’alourdir en Janvier 2019. Mais quelles sont les avantages et les inconvénients de ces voitures. Les voitures électriques, sont-elles le futur moyen de déplacement idéal à bas coût ? Elles sont particulièrement adaptées pour certains déplacements, mais déconseillées pour d’autres. Sachez dans un premier temps, que les voitures électriques ne sont pas les seules solutions pour se déplacement « propre ». En effet, il existe d’autres solutions techniques : les hybrides, les thermiques… Nous allons dans cet article, vous dire ce qu’il faut savoir sur les voitures électriques.

Les avantages de la voiture électrique

voiture électrique

L’environnement

Tout le monde le sait, le principal avantage de la voiture électrique pour l’environnement c’est qu’ elle n’émet aucun gaz à effet de serre, rejette aucun hydrocarbure et aucune fumée. Quand on pense que des gens souffrent de problèmes respiratoires à cause de ces émanations dans les grandes villes, cela veut dire beaucoup. Il faut tout de même relativiser cela avec la pollution due à la production des batteries, qui souvent ne se fait pas en France. Mais la voiture électriques reste une des solutions à la pollution citadine.

La pollution sonore

Si vous avez déjà croisé une voiture électrique, vous avez peut-être été surpris. Effectivement, c’est assez surprenant de n’entendre qu’un simple petit « bourdonement ». L’argument est valable pour les personnes conduisant la voiture comme les piétons. Conduire une voiture électrique est moins stressant au niveau du bruit sonore.

Une énergie renouvelable

La voiture électrique étant alimentée par de l’électricité, vous devez vous informer de la provenance de cette électricité. Le nucléaire représente bien entendu une part importante, et son impact sur la planète représente à lui tout seul un débat. Malgré cela, plus la part des énergies renouvelable sera importante dans la production, plus les voitures électriques seront propres.

Une économie indéniable

Pour recharger une voiture électrique pour 100 km, cela vous coûtera en moyenne la somme de 2€. Bien évidement, il faut tenir compte de votre vitesse, de la climatisation, du coût de votre abonnement électrique, pour avoir un prix concret. Le prix de l’électricité est beaucoup moins sujet à variation que l’essence ou le diesel et si vous vous débrouillez bien, vous pourrez recharger gratuitement votre voiture électrique dans un parking ou sur votre lieu de travail.

Le prix de l’entretien

Si vous achetez une voiture électrique, adieu vidange, changement de filtre etc… Le système électrique est mécaniquement beaucoup plus simpliste. L’entretien se limitera donc à changer vos essuies-glaces, vos pneus ou vos freins. Les freins s’useront moins vite aussi, grâce aux systèmes de récupération d’énergie.

Le bonus écologique

En France en 2018, vous pouvez bénéficier d’avantage pécunier sur l’achat d’une voiture électrique.

voitures électriques

Les inconvénients des voitures électriques

L’autonomie

Le plus grand défaut des voitures électriques est sans hésiter sur leurs autonomies. Tous les 150 à 200 kms pour une voiture électrique citadine et jusqu’à 500 kms pour une berline. Par la suite, la batterie devra être rechargée, ce qui peut prendre pas mal de temps. Cependant, les batteries sont en constante évolution et s’améliorent rapidement au fil des années avec la recherche.

La durée de vie des batteries

La majorité des batteries actuelles sont au lithium-ion, cette technologie est assez aboutie, mais possède encore des défauts. Mais rassurez vous ! Votre batterie de voiture électrique est beaucoup plus fiable que celle de votre ordinateur ou de votre mobile. Elle perdra cependant un peu d’autonomie au fil du temps, surtout la première année.

Le prix conséquent

L’achat d’une voiture électrique est un coût bien plus conséquent que l’achat d’une voiture essence ou gasoil.  La facture peut s’alourdir selon la voiture choisie, avec ou sans abonnement “batterie”, et votre utilisation. N’oubliez pas non plus que pour recharger votre voiture électrique, vous devrez certainement installer une borne de recharge chez vous pour environ 1 000 €.

Maintenant vous avez presque tout sur les voitures électriques et vous pouvez faire votre choix en toute conscience.

 

Tendances RH de l’année 2018 : 3 points à prendre en compte

Tendances RH de l’année 2018 : 3 points à prendre en compte

Les pratiques RH ne cessent d’évoluer au fil des années et 2018 n’échappe pas à la règle. Cela implique donc des changements dans les méthodes utilisées par les acteurs clés impliqués sur le processus de recrutement, afin de rester toujours efficaces dans leurs missions. Il est donc important de connaitre les tendances RH concernant cette année…

1 — L’externalisation du recrutement, de plus en plus sollicité dans un marché de plus en plus concurrentiel

L’année 2017 a montré d’énormes progrès et d’excellents résultats pour les cabinets de recrutement, et cette tendance n’est pas près de s’arrêter en 2018. Ainsi, de plus en plus d’entreprises feront appel aux services de spécialistes dans l’externalisation du recrutement pour dénicher les candidats de valeur. Cependant, les tâches de ces derniers se seront beaucoup plus ardues cette année.

Dans un marché hautement concurrentiel, faire appel à ces professionnels qualifiés permettent aux entreprises de déléguer les phases chronophages comme la rédaction et la diffusion des annonces, le tri des candidatures, les entretiens, etc. L’externalisation est aujourd’hui un moyen efficace qui permet aux sociétés de mieux se concentrer sur leur coeur de métier. En effet,  outre le recrutement, elles confient les missions comme la gestion des bases de données, les saisies et le centre d’appels à des prestataires qualifiés comme le BPO Madagascar. Pour en apprendre davantage sur les prestations de celui-ci, cliquez ici.

2 — L’automatisation sera plus importante notamment dans le traitement des tâches à faible valeur ajoutée

Les nouvelles technologies ne cessent d’investir l’environnement de travail, et c’est une bonne nouvelle en matière de ressources humaines. En effet, elles permettent d’automatiser et de numériser les missions à faible valeur ajoutée. Cela contribue à focaliser l’intervention humaine sur les sections à forte valeur ajoutée du processus RH. Il s’agit d’une tendance de fond qui ne s’applique pas uniquement à cette année 2018. Elle sera toujours valable au fur et à mesure de l’évolution des technologies.

Différentes solutions permettent maintenant de mettre ce processus d’automatisation en place. Pour cette année 2018, ce dernier concernera surtout l’étape d’identification des profils dans le sourcing. Les outils disponibles seront toujours plus précis et se baseront non seulement sur des programmes informatiques de matching, mais également sur la sémantique. De plus, l’automatisation peut aussi s’appliquer au stade de préqualification, notamment avec des questionnaires en ligne par l’intermédiaire de test (QCM) ou d’entretiens vidéo.

Ainsi, l’intervention humaine sera présente dans les parties qui demandent de la profondeur dans les relations et nécessitent de l’adaptation et non une répétition. Cela concerne, notamment, l’identification des besoins ainsi que des différents enjeux pour ce qui est des activités de l’entreprise. Cela est également le cas dans la phase de transformation du point précédant en stratégie de sourcing. Par ailleurs, l’intervention humaine restera toujours cruciale lors de l’évaluation et de l’embauche des candidats.

3 — Encore plus d’effort dans la création d’un environnement de travail sain et engageant

Cette année, éviter le stress et le burnout des collaborateurs est un défi et même une priorité pour les entreprises. Pour cela, trois points essentiels doivent être pris en comptent :

  • Un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée
  • De la souplesse dans l’exercice de son métier
  • Un feedback aussi constructif que possible

Diverses approches permettant le travail à distance comme le homeworking ou le coworking prennent plus d’envergure. Ainsi, durant ces trois dernières années, on a observé une croissance de 14 % du nombre d’employés qui ont pu tirer parti du télétravail chez les « Top Employers France ». De plus, 70 % de ces derniers ont mis en place les espaces dits « Flex workplace » dans leurs locaux. Tout cela leur a permis de recevoir des retours positifs de la part de leurs salariés, quant au bien-être perçu par ces derniers.

Par ailleurs, donner et recevoir du feedback tient une place essentielle dans la politique RH de 2018. Les questions seront plus axées vers l’avenir, pour plus d’efficacité. Comment les employés se voient-ils dans un an ? Quels sont leurs objectifs d’ici un an ? Quelles responsabilités peuvent-ils prendre au sein de l’entreprise ? Ces différentes questions impliquant coaching et développement seront au centre de l’approche RH pour cette année.